La religion peut-elle mobiliser les gens pour lutter contre le changement climatique 

Le changement climatique se définit par un bouleversement du climat exprimé par un changement de température à la hausse ou à la baisse de la planète. L’opinion est globalement sensibilisée sur la question mais les actions ne suffisent pas encore. La lutte contre le changement climatique doit être un combat commun qui vous concerne tout autant que votre correspondante sur les sites de rencontres en ligne. A la question si la religion peut mobiliser les gens pour lutter contre le changement climatique, voici quelques éléments de réponses. 

L’urgence climatique

Amoureux s'embrassant au coucher du soleil.

Nous faisons actuellement face aux prémices d’un réchauffement climatique sans précédent. Les spécialistes en environnement alertent sur une augmentation imminente de 1,5°C de la température globale et qui menace la survie de nombreuses espèces dont l’être humain. Les dérèglements climatiques se font ressentir d’année en année comme notamment la canicule ou les incendies qui sévissent de plus en plus. Mais ce sont les pays les plus vulnérables qui en sont les premières victimes à travers le manque d’accès à l’eau, l’élévation du niveau de la mer et des océans ou encore la baisse de production agricole pour ne citer que ceux-là. Vos connaissances, vos correspondantes sur les applications pour rendez-vous sexuelles et vous-mêmes pouvez agir contre le changement climatique. 

Une mobilisation à tous les niveaux 

Les scientifiques ont tiré la sonnette d’alarme concernant le changement climatique. Les organisations et associations agissant pour l’environnement n’ont pas attendu pour agir dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais le plus dur consiste à alerter les gouvernements étatiques et leur convaincre de faire plus d’actions pour protéger la planète. Les actions qu’ils mènent ne sont pas suffisantes pour faire face à la menace à laquelle nous sommes exposés. Plus nous tardons à changer nos modes de production, notre façon de vivre, plus nous nous exposons à de grands risques. De même, on peut aussi agir à notre échelle pour réduire notre empreinte carbone à notre niveau. Il s’agit de petits gestes simples qu’on peut faire au quotidien et qui seront reproduits par d’autres finiront par créer un impact. 

Jeune femme priant pour un monde meilleur.

La contribution de la religion 

La religion a une responsabilité de taille dans la lutte contre le changement climatique. Les églises n’ont pas attendu d’être alertées sur le sujet pour agir dans le domaine de l’environnement. En 1948, le COE ou Conseil Œcuménique des Eglises est créé pour discuter et mener des actions en commun dont notamment en faveur de l’écologie et de l’environnement. Les actions concernent notamment des plaidoyers auprès des autres institutions mais particulièrement auprès des gouvernements pour les inciter à prendre plus de mesures pour protéger la planète, notre maison commune. Les chefs religieux n’hésitent pas à monter au créneau pour mettre la pression auprès des dirigeants politiques pour les inciter à changer de politique en faveur de l’environnement. Mais l’impact de la religion se situe également au niveau personnel. Elle peut montrer la voie vers un mieux vivre, une meilleure manière de consommer, pour le bien de la planète.